jeudi 12 mai 2011

Pourquoi vivre à Trois-Rivières ?

Voici une réponse trouvé sur le site urbania.ca, ils rigolent de certains clichés mais bien sûr, vivre à Trois-Rivières c’est tellement plus que ça !
Pour les images correspondantes, cliquez sur le lien en bas de l’article.

La ville de la semaine: Trois-Rivières

11 Mai 2011 Par Marjolaine Arcand | Publié dans : blogue

À Trois-Rivières, on est heureux. Pour 2011, la ville enregistre un indice relatif de bonheur de 77.10, la classant au 6e rang des villes québécoises, loin devant Montréal (trop chère), Québec (trop plate), ou St-Jean-sur-Richelieu (trop humide?). C’est peut-être à cause des poèmes un peu partout sur les murs. Ou parce que les loyers coûtent pas chers (taux de chômage de 9% oblige). Ou pour un ou l’autre de ces points :

1- Où cé qu’elles sont les trois Rivières ?
Ok. Y’a pas vraiment trois rivières à Trois-Rivières. C’est juste un gros canular. C’est la faute au Capitaine Dupont-Gravé, qui faisait la traite de fourrure avec les autochtones dans le temps : les îles qui séparent la rivière St-Maurice au confluent du fleuve Saint-Laurent lui donnaient l’impression de voir triple! Il avait peut-être abusé de l’alcool frelatée…Une chose est sûre, quand t’es pas sur la voie maritime, le concept est franchement plus flou.

2- Ici, on a la 40 dans le cœur…parce qu’elle est au cœur d’la ville.
Pour quiconque sillonne la 40, Trois-Rivières est l’arrêt-pipi par excellence entre Berthierville et Donnacona. Pour ceux qui y vont. En plus, pas de niaisage, l’autoroute passe direct dans la ville. Heille. C’est assez beau. À quand le prix national de design urbain?

3- Notre ville, c’est une p’tite vieille.

Fondée en 1634, Trois-Rivières est la deuxième plus vieille ville de la province. Si la plus vieille, Québec, a récemment fêté ses 400 ans en grandes pompes avec Céline Dion, Paul McCartney pis toute le gros kit, les Trifluviens et les Trifluviennes n’ont pas été en reste. Incapable d’attendre ses propres 400 ans, Trois-Rivières a fait tout un plat de ses 375 ans en 2009. Même Jonathan Roy était là!

4- Trois-Rivières, Rock City; y’a du talent ici d’dans.
À Trois-Rivières, on a nos stars locales. Il y a Gaétan Leclerc, le neveu de Félix, qui reprend de temps à autre les vieux succès de son oncle. Puis Elvis Lajoie, grand admirateur et imitateur du King. Sir Pathétik et sa composition sur la disparition de Cédrika. Et peut-être aussi le policier porte-parole de la Sécurité Publique qui multiplie les « hommages à Michael Bublé ». Mais surtout, il y a le Cowboy. Il ne chante pas, mais avec son coat de cuir et ses bottes Boulet, il parcourt les rues du centre-ville (bon, ok, LA rue du centre-ville) et attire l’attention en posant, en sifflant, en dansant, en remontant ses jeans ben comme il faut et en faisant la circulation. Malgré ses 300 000 occurrences sur Google, personne ne le connait vraiment. Un peu comme le gars qui fait Spiderman sur Ste-Catherine à Montréal. Mais le Cowboy, lui, y fait ça gratiss.

5- Full racing wannabe St-Eustache

C'est au moment où le printemps revient et que les terrasses sont pleines sur la rue Des Forges (côté Est seulement, parce que c'est juste là qu'il y a du soleil. Là, pis au Bronzage Laguna), que sortent les gros chars ben shinés. Mais surtout leurs conducteurs qui passent et repassent sur la main, la fenêtre baissée, du Sean Paul dans l'tapis. Puis, direction Dairy Queen. Pourquoi? Ben pour aller manger une grosse molle à vanille en ouvrant leurs hoods dans le parking, en gang. À tourner en rond de-même dans le centre-ville, ils doivent avoir besoin de checker l'huile, tsé.

6- Une odeur de vieille pitoune
Reconnue pour être la capitale mondiale des pâtes et papiers, Trois-Rivières a des particularités olfactives causées par cette industrie. Aujourd’hui, y’a comme une odeur qui flotte, surtout dans le BDC (lire : bas du Cap-de-la-Madeleine). On dit donc couramment que « ça sent le bas du cap ». Un gars de Laval me faisait remarquer qu’il y a de très bonnes blagues d’hygiène masculine à faire là-dessus.

7- Notre centre-ville, c’est quasiment comme Miami Beach.

C’est vrai. Avec tous ces restaurants à proximité du majestueux fleuve St-Laurent, on se croirait sur Ocean Drive. Presque. Y’a pas de pitounes en bikini, mais y’a souvent une gang de filles pleines de sueur qui font de l’aérobie dans vieux port, avec Aérobin. Le proprio, Robin (c’est comme un jeu de mots) c’est un roi du fitness, un genre de Josée Lavigueur version trifluvienne.

8- La Basilique Notre-Dame du Cap
Si vous cherchez un sens à votre vie, pas nécessaire de faire le chemin de Compostelle. Rendez vous à la Basilique Notre-Dame du Cap (C’est dans le BDC… suivez l’odeur!). Y’a déjà eu des miracles là-bas. Pour l’ambiance, allumez un lampion et syntonisez radio Ville-Marie.

9- Visitez nos meilleures adresses

Trois-Rivières regorge d’endroits mythiques. Après avoir noté à la main le score de votre joute de quilles dans la petite salle Châteaudun, une des plus vieilles du Québec (c’est pas des jokes, ce sont de vraies personnes qui replacent manuellement les quilles tombées et renvoient les boules), il faut se désaltérer. Rendez vous au célèbre Coconut Bar, un lounge polynésien où fleurissent des palmiers en plastique autour d’un lac artificiel, pour y boire un drink dans une fausse noix de coco en porcelaine. Puis direction Le Cabarin : situé dans un sous-sol, le plus vieux bar de la ville, fondé en 1962, semble figé dans le temps. Ses clients aussi. On va là pour danser ou pour aller voir la fameuse statue érotique. Pis ça coûte juste 3 piasses.

10- Une histoire de fesses
Vous refusez de payer 3 piasses pour aller voir la statue érotique du Cabarin ? Vous êtes cheap. Mais vous pouvez tout de même trouver votre compte en arpentant gratuitement la côte Plouffe. Elle a été surnommée la « côte à deux fesses » par la population trifluvienne, à cause de sa forme coquine. C’est un peu moins sexy, mais vous pourrez y admirer la fresque réalisée par des artistes de… Québec.


La ville de la semaine: Trois-Rivères en images

 

Petit dico pour mes amis français
> S
aint-Jean sur Richelieu, trop humide, c’est en référence aux graves inondations que subissent les habitants depuis quelques temps.
> La 40 : comprenez plutôt l’A40 ou l’autoroute 40
> syntoniser : j’apprends des mots français ici, pour vrai ! en gros, ça veut dire, capter, se brancher.
> 3 piasses = 3 dollars (dans le sens commun)
Et pour les mots anglais ? Ca serait trop long !  Nyah-Nyah

4 commentaires :):

Anonyme a dit…

BRAVO POUR VOTRE MAGNIFIQUE BLOG
la culture de la Mauricie
est bien appuyée
par votre plume décapente:)))

Je m'appelle Pierrot
permettez-moi de vous offrir
une de mes chansons
qui parle de La Tuque et Trois-Rivieres
et dont les paroles et musique
se retrouvent sur

www.demers.qc.ca
chansons de pierrot
paroles et musique

LE CAMIONNEUR

COUPLET 1

j’suis su l’camion 60 heures par semaine
j’t’aime

des fois j’triche un peu
j’fais des heures pour nous deux
on dormira plus tard
quand on s’ra des beaux vieux

moi je vis juste pour toé
j’ai hâte à fin de semaine
j’t’aime

de cogner du marteau
quand tu fais du gâteau
t’es si belle au fourneau
mais j’veux mieux pour ma reine

REFRAIN

suffit qu’tu m’dises
que tu veux changer la cuisine
enlever l’comptoir à melamine

pour que la route
entre La Tuque et Trois-Rivières
soit la plus belle de l’univers

COUPLET 2

j’dors dans l’camion
4 nuits par semaine
j’t’aime

3 heures du matin
réveille par la fiam
mon p’tit lit dans cabine
est ben trop grand pour rien

j’ai des idées
pour la salle à manger
j’t’aime

j’ai ben hâte d’en jaser
autour d’un bon café
j’ai acheté les néons
ceux qu’tu m’avais d’mandés

COUPLET 3

j’suis sul’camion
quand la neige a d’la peine
j’t’aime

quand le vent trop jaloux
la garoche entre mes roues
j’ai autour du c.b.
un vieux chapelet jauni

tu m’l’as donné
en pleurant comme une folle
j’t’aime

parce que t’es ben croyante
pis t’as peur quand y vente
à soir ton camionneur
rentrera plus d’bonne heure

REFRAIN FINAL

suffit qu’tu m’dses
qu’cest ben plus beau dans ta cuisine
parce que mes bras en melamine

te lèvent dans airs
entre La Tuque et Trois Rivières
toi la plus belle de l’univers

suffit qu’tu m’dises
qu’c’est ben plus beau dans ta cuisine
parce que mes bras en mélamine

te lèvent dans airs
loin de la Tuque et Trois Rivières
toi la reine de mes je t’aime
toi la reine de mes je t’aime

Pierrot est l'auteur de l'Île de l'éternité de l'instant présent et des Chansons de Pierrot. Il fut cofondateur de la boîte à chanson Aux deux Pierrots. Il fut aussi l'un des tous premiers chansonniers du Saint-Vincent, dans le Vieux-Montréal. Pierre Rochette, poète, chansonnier et compositeur, est présentement sur la route, quelque part avec sa guitare, entre ici et ailleurs...

Pierrot
vagabond céleste
www.reveursequitables.com
www.enracontantpierrot.blogspot.com

www.tvc-vm.com/studio-direct-2-35-1/le/vagabond/celeste/de/simon/gauthier

MARDI
5 FÉVRIER 2013
21HEURES
Le Gambrinus, 3160 boul. des Forges, Trois-Rivières ; 918-691-3371. Le vagabond céleste accompagné du musicien Benoit Rolland.
www.simongauthier.com

sabrina wek a dit…

Je voudrais vivre a trois riviere mais je suis perdue avec mes enfants en bas age ??? m'aideriez vous svp??
J ai hâte de vivre parmi vous!
existe t-ils des maisons ou des foyer ou des Auberges gratuits ou m'y installer en attendant. Car je dois d'inscrire mes enfants a l école . Nous sommes sans papiers actuellement.
Merci infinimenttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt

Chichi a dit…

Bonjour sabrina. Je ne suis pas sûre d'être la meilleure personne pour vous aider, mais envoyez moi votre courriel pour que l'on puise échanger en privé. Le courriel n'apparaitra pas dans les commentaires car je valide les com avant de les publier. Merci!

sabrina wek a dit…

Bonjour, tout le monde, nous sommes des jeunes parents avec des petits enfants, nous habitants Montréal que depuis 04 ans, et maintenant , nous voulons aller vivre à Trois-Riviere très bientôt.
Fais que pour cela je voudrais savoir, s'il y a des endroits ou les écoles et les épiceries sont proches, et aussi je voudrais savoir s'il y a des organismes qui s’occupent de installation des personne qui desire aménager dans cette charmante ville. merci infiniment de votre collaboration.

Enregistrer un commentaire

Chouette un commentaire !! (désolée, j'ai trop de spams, alors j'ai supprimé la possibilité de commenté anonymement).

Carte des visiteurs

free counters